Présentation du Nunchaku
Historique
1975 : Le public occidental fait la connaissance d'une arme redoutable au formidable impact visuel : LE NUNCHAKU. Son importateur, Bruce LEE à qui l'on peut rendre hommage, est à l'origine de sa renommée.
1980 : Au début des années 80, Pascal Verhille, karatéka français, décide d'étudier les différents styles de nunchaku pour créer une nouvelle méthode qu'il nommera le "Nunchaku de Combat". Cette méthode, basée sur l'efficacité maximum du Nunchaku, donne la priorité à l'allonge et aux récupérations en bout de branche afin d'exploiter au mieux l'arme en situation de combat.
1988 : La FFNS (Fédération Française de Nunchaku Sportif) est créée pour développer la discipline au niveau national, et la WANO, World Amateur Nunchaku Organisation, est mise sur pied pour organiser des compétitions internationales dotées de prix, où les combattants s'affrontent à l'aide nunchakus en mousse et de protections.
1992 : La FFNS et la WANO éclatent pour des raisons administratives, Pascal Verhille décide alors d'arrêter le développement du nunchaku.
2012 : Le Nunchaku de Combat qui a continué de se développer est désormais une discipline intégrée et reconnue au niveau national à la FFKDA (Fédération Française de Karaté) : http://www.ffkarate.fr/federation/nunchaku.php.
Les composantes du Nunchaku
1. Le Nunchaku Technique
On y retrouve principalement tout le travail statique ou en mouvement des techniques de nunchaku traditonnel en bois et en mousse avec partenaire.
Les principales composantes sont :
- Les maniements
- Les frappes
- Les balayages
- Les katas seul ou avec partenaire
- Les combinaisons (exclusivement avec partenaire)
2. Le Nunchaku de Combat

C'est ici que le travail des notions, avec un ou plusieurs partenaires, de précision ou de rapidité sera accentué, uniquement au nunchaku mousse. On y trouve :
- Le contact (frappes avec changement de main) ou semi-contact (frappes directes), où la puissance de frappe est contrôlée, utilisant le principe des rounds.
- L'impact repose, lui, sur le principe de l'escrime : arrêt à chaque touche.
- Le full-nunch : des combats en frappes pleine puissance avec recherche du K.O.

3. Le Nunchaku pieds-poings
Cette partie regroupe en plus du nunchaku, des techniques de pieds et de poings en travail seul et avec partenaire. En combat plusieurs différences sont à noter :
- Full : les coups sont uniquement portés au dessus de la ceinture.
- Kick : les coup dans les jambes sont autorisés en plus de ceux du haut du corps et de la tête.
- semi-contact : les coups sont controlés, un avertissement est donné en cas de non respect des limitations de puissance.
- multi-armes : on trouve dans cette partie, le travail du nunchaku contre d'autres armes, comme le tonfa ou le katana, on se rapproche alors du Kobudo comme on le voyait à Okinawa.
4. Le Nunchaku Artistique

Le nunchaku artistique fait également partie du style, mais étant basé sur un travail plus personnel, cette forme n'est que peu enseignée en club. Il sera principalement appris dans le cadre d'une préparation de démonstration. Car son coté visuel et spectaculaire fait toujours effet auprès des spectateurs.